Monday, 1 December 2014

En attendant / While waiting

Voici un petit dessin en attendant des pages finales.

Here's a small drawing while waiting for final pages.

Monday, 24 November 2014

Des pages officielles bientôt / Official pages soon

Pas de dessins aujourd'hui, car je suis en train de boucler les premières pages finales de mon projet en faisant les dernières corrections et ajustements. Je réfléchis également à une méthode de prépublication sur mon blogue en attendant de trouver un éditeur. Il me manque également un titre.

No drawings today, as I'm finishing the first official pages of my graphic novel. I'm thinking about a way to publish pages regurlarly on that blog until I find a publisher. I'm also gonna need a title.

Thursday, 30 October 2014

Raconter jusqu'au bout / To tell everything

Voici deux nouvelles pages qui ne fonctionnent pas au niveau du découpage et de la narration là où c'est marqué en rouge. Il manque des cases entre ces cases pour mettre l'emphase sur l'importance de ce qui est dit dans la case précédente. On laisse le lecteur sur sa faim, comme si on ne va pas au bout de ce qu'on nous raconte. Le personnage dit quelque chose d'important ou de troublant à l'autre personnage et on ne voit pas l'impact ou la réaction de ce dernier. On passe tout de suite à la scène suivante. Ce problème se répète tout au long de mon livre, car au début, j'avais fait une première version du découpage avec toutes les réactions des personnages et même des réflexions intérieures avec des textes narratifs. J'ai enlevé tout ça pour économiser des pages et avoir moins de travail à faire. Erreur, car maintenant, le récit ne fonctionne plus. Ça saute d'une scène à l'autre sans résolution de la scène précédente.

Here are two new pages that doesn't work where it's marked in red. There are a few panels that are missing to go deeper in the story, to see what are the reactions of the characters that receive important or disturbing information. In my previous storyboard, I drew these panels, but I removed them in a second version to do less pages, so to have less work to do. That was a mistake, 'cause now, we don't go deeper in the story anymore. 

Saturday, 25 October 2014

Découpage et mise en scène / Storyboard

Je vais devoir apporter des modifications à mon découpage, car certaines scènes coupent en plein milieu d'une page, ce qui pourrait également porter à confusion. Dans le découpage (ou la mise en scène) d'une bande dessinée, il est important de bien situer le lecteur dans le temps et l'espace. Où l'action se déroule-t-elle et à quel moment? Où sont les personnages etc... Afin de bien exécuter tout cela, il existe plusieurs astuces, comme la narration et l'emplacement des cases. Dans un livre, on peut aussi prendre en considération le fait que l'on voit la page de gauche et celle droite en même temps. Quand on le peut, il est bien d'arriver à faire terminer une scène en fin de page. On tourne la page et on change de lieu et de temps. La page de droite peut se terminer par un suspense. Ça incite le lecteur à tourner la page pour voir la suite. Dans le cas de la narration, on peut utiliser des textes comme : «Plus tard... Le lendemain... etc...» Personnellement, j'aime quand je n'ai pas besoin de mettre ces textes, car j'aime quand les choses sont évidentes. On suit le fil de l'histoire et ça coule. Voici un série de pages, qui sont les pages 8 à 13 telles qu'elles devraient apparaître dans le livre. À la page 12, je suis confronté à un problème de découpage. J'ai une scène qui se termine en plein milieu. J'essaye de trouver des solutions sans avoir à refaire tout le truc, mais je constate que j'ai ce genre de problèmes dans tout mon découpage, ce qui m'oblige à remanier le tout avant de faire la version finale. C'est pourquoi il est très important de régler ces questions au début, quitte à refaire le découpage plusieurs fois, pour ne pas avoir à recommencer les planches après.

Storyboarding is really important. Where does the action is taking place and when? To be able to do it properly, there are a lot of tricks, like how you put the panels on the page and also information's texts like : «The next morning... A few hours later... And so on...» If you turn the page, it's good when you can change place and time. Personally, I don't like to write down information's texts. I like when it's obvious and you go with the flow. And when you end up with a suspense at the end of the page on the right in the book, you push the reader to turn it to find out what's going on. So, here are pages 8 to 13. I have that kind of problem on the page 12, where the action is changing in the middle of the page, which is not so good. So I'm trying to find a solution. 







Friday, 24 October 2014

Le sens de lecture / Reading directions

Toujours avec mon ami Rémi Maynègre du studio Lounak, nous corrigeons certaines erreurs de découpage qui peuvent nuire au bon sens de lecture de la page. Le sens de lecture dans une bande dessinée est très important pour pouvoir amener le lecteur où on veut et faire en sorte qu'il ne se perde pas ou ne devienne pas confus lors de la lecture de notre bande dessinée. Ici, le problème de la page 2 était que l'orientation des cases n'était pas dans le bon ordre. Rémi m'a donc aidé à apporter les modifications nécessaires sans que je sois obligé de redessiner toute la page. Lorsque je fais face à certains problèmes de la sorte, en général, j'ai tendance à vouloir tout recommencer. Cela me nuit, car je perds énormément de temps et, de plus, je passe pour un fou aux yeux des autres et c'est épuisant.

With my pal Rémi Maynègre, we're arranging some reading directions problems that can be confusing for the readers. Here, on the page 2 of my book, the panels are not in the right direction. So Rémi helped me to fix this without having me to redraw all the page. During these situations, I have a bad habit to restart a book when I face these kinds of problems, making me look like I'm crazy and wasting a considerable amount of time, which is exhausting.


Tuesday, 14 October 2014

Faut pas devenir fou / I shall not go crazy

La pratique de la bande dessinée, pour moi, c'est aussi psychologique. Enfin, c'est ce que je constate de plus en plus. Et je dois faire attention, car j'ai tendance à être influençable et à vouloir dessiner comme un tel ou un tel. Dans ces moments-là, je perds mon élan et j'oublie qui je suis. La BD devient alors une véritable torture, car je ne dessine plus comme ça vient, mais je cherche à dessiner comme un autre «qui a du succès». Je me réveille en plein milieu de la nuit en me demandant si c'est une bonne chose de tout recommencer et de changer encore de style. Puis j'ai eu une conversation avec mon collègue d'atelier, Rémi Maynègre, et il m'a dit que je me prenais trop la tête avec des questions inutiles et que tout ce que j'ai besoin de faire, c'est de me faire confiance, car ce que je fais est très bien comme je le fais. Toujours est-il que j'ai réalisé le danger pour moi de lire des livres comme MetaMaus, bien que ce soit très intéressant. En fait, il faudrait que j'arrive à lire ce genre de trucs sans remettre toute ma technique en question le lendemain, surtout en plein milieu d'un livre. J'ai donc répondu à Rémi que j'arrêtais de vouloir recommencer mon projet et que je ne lirai plus de trucs du genre avant d'avoir fini mon livre. Voici donc ma dernière tentative de vouloir tout recommencer.

Making comics is something also psychological for me. Well, that's what I understand more and more about myself. And I need to be careful to not become crazy, 'cause I have this bad habit to try to draw like someone else. During these moments, drawing comics becomes a real torture. So my pal Rémi Maynègre, from the studio Lounak, told me that I was going crazy for nothing. He said all I have to do is to have faith in me and in what I do. Even if reading MetaMaus was interesting, I should be aware that reading this kind of stuff might confuses me. So, here's my last attempt to redo my book.


Monday, 13 October 2014

Nouvelles pages et réflexion / New pages and thoughts

Après avoir dessiné huit planches de mon nouveau projet, je viens de lire MetaMaus. Je me suis pris une telle claque, comme la fois où j'ai découvert Le samouraï bambou de Taiyou Matsumoto. Bref, dans MetaMaus, Art Spiegelman nous décrit toute sa philosophie de la bande dessinée, plus particulièrement du «roman graphique». J'ai lu ça et après j'ai regardé mon travail et je me suis dit : «Ça ne marche pas. Mon dessin ne sert pas mon histoire.» Depuis deux ans, j'ai découvert des auteurs de BD que je ne connaissais pas qui influencent de plus en plus mon travail. Autres que Taiyou Matsumoto, évidemment, des gars comme Nicolas de Crécy, Bastien Vivès, Vincent Perriot et Gipi me jettent à terre tellement leurs dessins respirent l'audace, la légèreté et l'authenticité. Bref, j'ai décidé de refaire mon truc. Voici donc des pages qui ne sont pas définitives.

After drawing eight pages of my new book, I just finished reading MetaMaus. I received a slap on the face, just like the one I had from Taiyo Matsumoto's Takemitsu zamurai. Well, in MetaMaus, Art Spiegelman has developped quite a philosophy about comics, especially «graphic novels.» I read that and I thought : «My drawing style doesn't serve the purpose of my story.» Since the last two years, I was inspired by guys like Nicolas de Crécy, Bastien Vivès, Vincent Perriot and Gipi. These guys just kick ass like the frigging hell and throw me down from my chair. So, I decided to redraw everything. Here's the old versions of my pages.









Monday, 6 October 2014

Derniers tests / Final tests

J'ai fait des derniers tests pour être sûr et je réalise que je ne ressens plus le besoin d'en faire. J'ai trouvé le format et la technique qui me conviennent. En gros, ça va ressembler à du feutre, lavis, crayon bleu et crayon plomb sur papier aquarelle 11 par 15 po. Il ne me reste qu'à enchaîner les planches une après l'autre jusqu'à la fin du livre, donc, dans environ 10 mois. Je vais publier l'évolution de la production sur ce blogue, le «making of», comme on dit dans le jargon.

I'm done with tests. I'm realising I don't need to do tests anymore. I found the technic I'm gonna use to draw that book, which might be done in 10 months. I'm gonna publish the making of that book on this blog until then.



Sunday, 5 October 2014

Régler des problèmes techniques / Fixing technical problems

Chaque fois que je commence un nouvel album, j'ai toujours des petits problèmes techniques à régler. Aussi des questions de style et d'énergie. Est-ce que mon dessin est assez vivant, spontané et expressif, mais en même temps maîtrisé et abouti? Est-ce qu'il est assez «vendable» auprès des éditeurs et du public? Ça me rappelle quand j'ai commencé Radisson. J'avais fait trois fois les 12 premières pages du tome 1, car je trouvais mon dessin trop immature et gentil, convenu. Yark! La démarche artistique est toujours quelque chose de primordial dans ma pratique de la bande dessinée.

Each time I begin a new comic book, I always have technical problems that I have to fix. Also questions about style and energy. Is my style enough energic, spontaneous and expressive, but at the same time well done? Is it enough sellable for the publishers and the public? It reminds me when I started Radisson. I made three times the first 12 pages of the first book, because I thought my drawing style was too immature, naïve and childish. Yark! Thinking about my drawing style is always something really important for me. 

Friday, 3 October 2014

Le grand retour / Coming back

Oui, j'annonce mon grand retour à la bande dessinée. Le traitement choc a eu les effets escomptés et je recommence à produire le livre que j'avais mis de côté l'an passé, en respectant certaines règles d'ergonomie et de prévention des blessures. Je n'ai pas encore trouvé le titre de ce prochain livre, mais il fera environ 200 pages. Voici les quatre premières pages.

Yes, I'm coming back from the dead, drawing again my next 200 pages graphic novel. I don't have a title right now, but here's the first pages.





Friday, 20 June 2014

Traitement choc / Shock Therapy

J'ai commencé un traitement choc il y a une semaine, conseillé par un médecin que j'ai vu en clinique privée (qui a coûté très cher comme dans toutes les cliniques privées). En deux ans, après tous les nombreux traitements que j'ai faits, c'est le seul qui a des résultats concrets après seulement une semaine. La douleur dans mon bras a diminué de 50%. De plus, j'ai trouvé comment je vais dessiner mon prochain livre de bande dessinée. 

I just started a shock therapy for my tendinitis. I went to see a doctor in a private clinic (which costed me a lot like in all the private clinics). In two years, after all the treatments I've been through, it's the first time I have great results after only one week. The pain in my arm is 50% gone. Also, I have found the way I'm gonna draw my next graphic novel. 


Tuesday, 22 April 2014

Nouvelle page / New page

J'ai commencé à réécrire mon scénario et je me suis rendu compte que ça ne me plaît pas tellement. J'ai besoin de voir les éléments se placer sur la feuille, alors j'ai décidé de reprendre mon découpage et de le redessiner plus simplement en faisant attention pour ne pas me blesser à nouveau. Sinon, j'ai fait cette planche pour essayer un nouveau lettrage. Je suis en train de lire Making Comics de Scott McCloud et j'apprends des petits trucs. Mais, on s'entend, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire de la BD. Après, c'est une question de goût personnel.

So I started to rewrite my script, but I didn't like it. I need to see things on the page. So I decided to draw carefully another storyboard to not get hurt again. Anyway, here's a new page I tried with a different lettering. I'm reading Making Comics from Scott McCloud now and I'm learning some stuff. But, as you know, there is no good or bad way to draw comics.

Friday, 28 March 2014

Encore la même page / Same page again

J'ai encore dessiné une autre version de la page de l'autre jour parce que j'ai appris des petits trucs techniques avec un ami qui est animateur (de dessin animé) à Montréal. Maintenant que ma santé physique s'améliore de plus en plus, je pense que je vais arrêter de faire des tests et entreprendre la réécriture du scénario de ma prochaine BD, car l'eau a coulé sous les ponts depuis le temps.

I drew the same page again, 'cause I learned some tricks from a friend who works as an animator for cartoons. Now that my health is better, I guess I can stop to make tests and I will start to rewrite the script for my next graphic novel. 

Wednesday, 26 March 2014

De moins en moins mal / Less pain

Je commence à avoir de moins en moins mal et, par le fait même, je peux essayer plus de techniques de dessin. Je pense être près d'avoir trouvé une façon de faire de la BD qui me convienne.

So, I have less pain and, at the same time, I'm able to try a lot of different drawing technics. I think I'm close to something now.


Tuesday, 25 March 2014

Dessiner sans stress / To draw without stress

J'ai dessiné plus longtemps ces derniers jours. Ça faisait plus d'un an que je n'avais pas dessiné sans douleur. Je crois que mes tendons sont plus reposés, mais ils sont encore fragiles. Je le sens et je sens que la douleur va revenir si je vais trop loin. Mais pour le moment, j'ai cherché à dessiner sans stress en essayant plusieurs façons de dessiner auxquelles je n'avais pas encore pensé.

I've been able to draw longer recently without having pain. But I have to be careful to not fall again. For now, I tried new ways of drawing without stress.







Saturday, 15 March 2014

S'exprimer autrement / To express yourself in another way

Ces temps-ci je fais beaucoup de slam poésie sur la scène à Montréal. Au moins à chaque semaine. Je ne me suis jamais autant exprimé et éclaté de ma vie en fait. Quand je vais slamer, je me fous de ce que les gens vont penser. Je le fais pour moi et je le fais parce que j'ai des choses à dire et ça me fait du bien. Je me sens mieux dans ma peau après. Je suis tout le temps en train d'écrire des slams. Après chaque soirée de slam, il y a beaucoup de gens qui viennent me voir pour me dire qu'ils aiment mes textes, mais pourtant, je ne le fais pas pour plaire aux gens. J'ai donc commencé à penser que ce serait bien si je faisais de la bande dessinée comme ça. Si je m'éclatais autant en faisant de la bande dessinée que je m'éclate en faisant du slam, mes problèmes seraient peut-être réglés.

Right now I'm doing a lot of slam poetry in Montreal. At least once a week. I've never expressed myself so much this way and I really enjoy it. When I'm doing slam poetry, I don't care what people think. I do it for myself and I do it because I have something to say. I'm always writing slam poetry. After every slam poetry nights, people come to me and tell me they love my texts. I'm glad about it, but I don't do slam poetry to please anybody at the first place. So it made me think about something. If I could make comics like I do slam poetry, maybe my problems would be solved.




Friday, 7 March 2014

Les leçons de la vie / Life lessons

L'autre jour je suis allé parler de mon travail dans une classe de l'université de Montréal et je me suis surpris moi-même de m'avoir vidé le coeur. On dirait que je n'avais pas réalisé à quel point les cinq ou six dernières années de ma vie avaient été un combat contre les éditeurs et le marché. Ça m'a épuisé et ce n'est peut-être par pour rien que je me suis fait des tendinites. À force de travailler à contre courant, à la longue, ça devient fatiguant. Aujourd'hui je vois ça plus comme une leçon de vie. Et la leçon est que ça ne vaut pas la peine de se mettre autant de pression et de détruire sa santé pour quoi que ce soit. Je n'ai pas dessiné depuis une semaine et mes douleurs ont presque complètement disparu. Mais elles reviennent quand je m'installe devant un ordinateur ou une table à dessin. Je vais quand même montrer les derniers dessins que j'ai faits ici, qui sont des tests de personnages au fusain et au crayon. J'essaye d'avoir un dessin plus libre et de l'assumer. Après, les critiques diront ce qu'ils voudront. Je ne veux plus me rendre malade pour les satisfaire ou pour satisfaire des éditeurs contraignants. De toute façon, personne n'a jamais été foutu de prédire un succès comme on me l'a répété maintes fois.

I went to the university of Montreal to talk about my art. I was surprised to realize that I had so much frustrations about what happened during the past six years. I am exhausted to fight against the publishers and the industry. I guess it's not for any reason that I got tendinistis. Today, I see that more as a life lesson. And the lesson is there's no point to destroy our own health for whatever reason. To satisfy critics, publishers and so on. Nobody can predict a success anyway. I didn't draw for one week now and my pain almost disappeared. So, here's some characters tests with charcoal. Trying to have a more «free» drawing style. 



Friday, 14 February 2014

Crise artistique / Artistic crisis

Depuis que j'ai recommencé à dessiner quelques minutes par jour, j'essaye de profiter au maximum de ce court moment pour être productif et trouver la façon de dessiner satisfaisante visuellement et sans douleurs. Mais il est crucial pour moi de ne pas retomber dans l'excès et les blessures en voulant plaire à tout le monde. Cet arrêt de travail forcé m'oblige à me remettre en question depuis presque deux ans maintenant, soit depuis la fin de la série Radisson. Car j'ai commencé à me blesser en terminant le dernier tome. Depuis, ça n'a qu'été qu'une dégringolade physique, blessure après blessure, repos forcé après repos forcé. Mais je ne voulais pas me reposer. Et il est vrai que j'ai cherché à plaire à tout le monde en faisant Radisson pour vendre beaucoup d'exemplaires, vivre de la BD, gagner des prix, aller en France, devenir riche et célèbre etc. Mais la réalité est que Radisson n'a pas plu à tout le monde et les ventes n'ont pas été satisfaisantes. Mon dessin a beaucoup été critiqué. En particulier le nez pointu de Radisson qui a déplu à pas mal de gens. Après cette série, j'ai dessiné comme un acharné pendant des mois pour essayer de changer de style afin d'avoir un meilleur dessin qui puisse plaire à plus de monde pour que cessent les critiques. Mais j'ai hypothéqué ma santé en me retrouvant avec des tendinites chroniques. Les médecins pensent que je ne guérirai jamais et qu'il faut que je travaille moins et que je fasse plus attention à mon corps. J'ai pensé arrêter la bande dessinée, mais je ne savais pas quoi faire d'autre. En ce moment je suis un peu perdu. J'ai un projet sur la table que j'essaye de terminer depuis deux ans, mais comme le temps passe sans pouvoir travailler, les idées vont et viennent et je m'enlise dans des recherches graphiques sans fin. Comment faire mon projet? En couleurs? En noir et blanc? Au crayon? À l'encre? À l'ordinateur? Je suis également obsédé par les ventes et un autre éventuel échec commercial, alors je cherche une façon de dessiner mon projet qui va plaire à tout le monde, mais c'est impossible. C'est la première fois que je parle de ces choses ici sur mon blogue, mais peut-être qu'en en parlant, je vais m'en libérer.

Since I started to draw again, a few minutes a day, I try to appreciate this moment by drawing as much as I can, trying to find a better way to draw without having pain. But I have to be careful to not fall again in the trap of always doing too much and to injure myself again. This makes me think a lot and I have to change mentally, 'cause I have no choice. Since I have finished Radisson almost two years ago, I have injured myself many times with tendinistis. But I didn't want to take a break, because I wanted to succeed. Radisson was canceled because it didn't sell well. Some people didn't like my style of drawing and I tried to change that, by drawing more and more. This is how I got injured and how I had to stop drawing for a very long time. I know it's impossible to please everybody, but this is what I wanted. And I wanted to be rich and famous. And now I always ask myself : «How can I draw my next book to be a bestseller?» This is never ending. 





Friday, 7 February 2014

Kinésithérapie / kinesitherapy

Suivant les conseils de mon kinésithérapeute, j'ai repris très lentement le dessin depuis quelques semaines en dessinant 10 minutes par jour et en augmentant de cinq minutes toutes les deux semaines. J'en suis maintenant à 20 minutes. Pour ce faire, j'ai dû changer de position, de format et d'outils. Pour le moment j'en suis encore au stade expérimental et à la rééducation. Voici les meilleurs exemples de ce que j'ai pu faire jusqu'à maintenant.

Since a few weeks, following my physiotherapist's advice, I started to draw again very slowly by drawing 10 minutes per day and by adding five minutes every two weeks. Now I'm drawing 20 minutes a day in another position with different tools and page format. Here are some of the best examples that I could made this far.